Au Sénégal, et particulièrement pour les femmes, nous les dernières roues du carrosse, ce quota irréaliste est fixé par une société patriarcale.

Avez-vous remarqué la petite révolution nationale de certains personnages dans les séries sénégalaises (sauf pour Rouba qui est à côté de la plaque) et dans la vraie vie? and you know what?  I am here for it! Let’s tothie the yakh.

Penda (série Idoles)

Penda aka Mlle Diouf est la nouvelle directrice des ressources humaines de West Infos aka le bras droit de Binta, elle-même la nouvelle directrice du groupe de presse. Le girl power est entrain de battre son plein. Le personnel la déteste parce qu’elle est très stricte et rappelle très vite à l’ordre. Elle pourrait également bénéficier d’un peu de tact…

Elle impose une rigueur qu’on ne voit pas souvent dans nos bureaux. Résultat: elle énerve tout le monde, y compris les internautes. Mais je demande seulement: venir à l’heure, ne pas recevoir de visites personnelles, utiliser les lignes téléphoniques professionnellement, respecter les heures de pause…: ne sont- ils pas des comportements normaux d’un employé responsable? Khalass. So who you mad at?

J’ai juste une question, et si Penda s’appelait Pendo? Bon je vais faire un effort, Pierre? Les réactions seraient-elles différentes? ‘’Kon rek nieup fan ko’’.

  • “Non grand bi guérrier leu”
  • “Sou nieuwé, nieupey régler”
  • “Ni leu, ga yi solen méyé kanam rek degn ley yepp”

Imaginez-vous juste 5 secs qu’elle fut un homme. Combien d’employés arrêtent leur respiration et leur système digestif dès que leur boss arrive dans une pièce? L’assurance, la confiance avec un soupçon de niak kerseu chez un homme, c’est presque sexy, chez une femme, c’est intimidant et méchant, n’est-ce pas, je suppose. Why?

Lire aussi :  (Photos) : Miss Sénégal de 1960 à 2021

Confidence does not discriminate. Penda is “sexy”, deal with it.

Raissa (série Idoles)

Dans l’épisode 15 de la saison 3, Raissa demande le divorce à son mari Grand Laye en prison. Les commentaires sur Youtube furent, ma foi, intenses mais ne sont-ils pas finalement que des microcosmes de notre société? On l’a traitée de tous les noms d’oiseaux du parc de Djoudj. Elle n’est pas une Sainte, certes, elle aime l’argent et accepte les cadeaux de feu Ministre Maal. Mais sa demande de divorce a rendu tout le monde amnésique.

Tout d’un coup, son mari, infidèle chronique, déviergeur, tireur sur tout ce qui bouge, tel Lucky Luke, est devenu un martyr.

Tout d’un coup, tout le monde a semblé oublier que Grand Laye a entretenu une aventure avec une de ses employés, meilleure amie de sa fille, aventure qui a abouti à une grossesse. I mean his poivre et sel beard is on fleek but stay focused people!

Tout d’un coup, Raissa n’est rien d’autre qu’une femme indigne, « gorédi », qui lâchement, abandonne son mari lorsqu’il a le plus besoin d’elle. How about you call a sidechick?! IJS.

Marichou (série Pod et Marichou)

Marichou is obnoxiously diongué. Depuis le début de la série, elle se donne corps et âme à son mari. Un peuple, un but, une foi, un diongué de Marichou. Son mari a épousé en deuxième roue du carrosse la mère de son enfant, Eva. Marichou est devenue belle mère goals. Pod, non rassasié de ses deux ‘’diegus you diar », a entretenu une brève aventure avec sa secrétaire. Eva qui a un enfant avec Pod finit par lui pardonner. Marichou par contre demande le divorce. Choc émotionnel national.

Lire aussi :  (Photos) : Miss Sénégal de 1960 à 2021

 Comment a-t-elle osé? Après tout, c’était juste une “erreur” et il a demandé pardon, donc c’est fini? Femme indigne? Quelle audace d’avoir des principes et de se barrer…

L’argument: même Eva a pardonné son mari. Les femmes sont-elles identiques comme des cookies qui sortent du four ?

Roubaa

 I love that name by the way. Rouba est la première femme de  Papa Diouf, elle s’est fait détrôner par la deuxième femme, plus jeune, plus clair (selon les critères  de beauté bas de gamme nationaux). Rouba me fait penser à Tata Alima: elles sont anormalement gentilles et conciliantes. Tout excès est nuisible même en gentillesse. Papa Diouf a levé la main sur Rouba, elle lui a pardonné en moins de 24h. J’étais au bout de ma life.

(Notons qu’il y a beaucoup de claques qui se baladent ces temps-ci dans nos séries.)

Anyway, je trouve les attentes qu’on a des femmes très irréalistes. Nous ressentons et nous ne sommes pas programmées pour pardonner. Nous sommes avant tout humaines.

ARRETEZ D’ETRE AMNÉSIQUE QUAND IL S’AGIT DES FEMMES. 

Et vous que pensez-vous des attentes qu’on a de la femme sénégalaise ?

Article précédent12 qualités que les femmes sénégalaises aiment chez les hommes
Article suivant4 façons d’améliorer le travail des femmes