Le plat sénégalais typique est la Thiéboudienne. C’est le meilleur moyen de s’intégrer rapidement à la culture sénégalaise. Le nom de ce plat signifie si on le traduit littéralement : riz-poisson. C’est le plat national, celui que l’on mange dans chaque foyer pratiquement tous les jours, le premier que l’on apprend à cuisiner, et celui que tout sénégalais vous demande si vous savez cuisiner.

Préparation du Thiéboudiénne : les ingrédients

Pour cuisiner le plat typique sénégalais pour 4 personnes, il vous faut :

  • 1 Kg de riz (il se caractérise par être un riz à très petit grain, devenant similaire au couscous, mais nous utiliserons tout ce que nous pouvons obtenir)
  • 2 dorades (ou un poisson similaire)
  • oignon (200 gr.)
  • ail (2 gousses)
  • concentré de tomate (100 gr.)
  • chair de conque de mer (un morceau)
  • poisson séché salé (un morceau de morue ou similaire)
  • bouillon de poisson (un comprimé)
  • tomates (2 unités)
  • carottes (300 gr.)
  • navet (150 gr.)
  • patate douce (ou citrouille) ou citrouille
  • chou (300 gr.)
  • poivron rouge (180 gr.)
  • aubergine (125 gr.)
  • yucca (125 gr.)
  • poivre noir
  • Persil frais
  • Tamarin
  • laurier
  • Chili
  • huile
  • L’eau
  • Le sel
  • sucre
Lire aussi :  Cuisine sénégalaise : 5 plats que vous ne pouvez pas manquer au Sénégal

Préparation thiéboudienne : les étapes à suivre

Nettoyez le poisson en le lavant très bien et en enlevant les écailles.

Lavez tous les légumes. Chaque poivron est coupé en deux et les noyaux sont retirés. Le chou est coupé en morceaux, l’aubergine en deux, le navet et la patate douce en dés et le yucca et les carottes en bâtonnets épais.

D’une part il est broyé au mortier et réservé pour plus tard : un peu d’oignon épluché et haché, 4 gousses d’ail sans peau et du poivre noir.

Par contre, le reste de l’ail est épluché. Mélanger le persil avec l’ail, les piments, le sel et le poivre noir moulu. Ajouter un peu d’oignon, épluché et coupé en petits morceaux. Écrasez tout dans le mortier. Faire des incisions profondes dans le poisson entier et introduire le mélange à l’intérieur des coupes.

Faire revenir le poisson dans beaucoup d’huile dans une casserole. Réservez le poisson, mais ne jetez pas l’huile de la marmite.

Dans la même casserole, ajouter l’oignon, la chair de la coquille et le sel. Une fois bien pochée, ajoutez la tomate concentrée préalablement diluée dans un peu d’eau. Remuer un peu et ajouter le poisson et une feuille de laurier. Les morceaux de tomate naturelle sont incorporés. Bien mélanger et cuire 5 minutes.

Lire aussi :  Cuisine sénégalaise : 5 plats que vous ne pouvez pas manquer au Sénégal

Ajouter une quantité d’eau 2 fois proportionnelle à la mesure du riz et un peu de sel. Corrigez l’acidité avec un peu de sucre.
Ajouter tous les légumes et cuire quelques minutes. Lorsque la sauce bout, ajoutez le poisson séché salé.

Lavez bien le riz sous l’eau froide et placez-le dans une passoire (ou quelque chose de similaire) sur le dessus de la casserole pour le cuire à la vapeur. Cuire environ 40 minutes.
Lorsque les légumes sont bien cuits, réduire le feu et vérifier la dose de sel. Tous les légumes et poissons sont retirés avec un peu de sauce, en le réservant séparément.

Ajouter le riz encore un peu dur dans le bouillon restant et ajouter la préparation de mortier que nous avions réservée. On augmente le feu et on l’éteint lorsque tout le bouillon a été absorbé (environ 15 minutes environ)

Mettre le riz dans un grand bol et y déposer la sauce, accompagnée des légumes et du poisson. Le tamarin est mis de côté.

Article précédentCuisine sénégalaise : 5 plats que vous ne pouvez pas manquer au Sénégal
Article suivantSénégal : Femmes d’immigrées, femmes d’internet