C’est une jeune femme qui était aux manettes du TER qui a transporté le Pr Macky SALL ce lundi lors du démarrage de l’exploitation du Train express régional (TER). Elle s’appelle Amina Mansour SENE et elle a eu un parcours atypique pour devenir aujourd’hui conductrice de train.

Amina Mansour SENE : De la communication à la conduite du TER

Rien dans son parcours ne la prédestinait à ce poste. Amina Mansour SENE a fait des études de communication après un parcours littéraire. Elle a commencé sa carrière professionnelle dans une agence de communication basée à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, SmartCOM. Elle était chargée de designs pour les conceptions dont l’entreprise avait en charge.

Lire aussi :  Salimatou Baldé Diallo, la femme qui a supervisé l'atterrissage du 1er avion à l'AIBD

Selon son profil consulté par Amina 24, la jeune femme est passée par pas mal de structures dont la SENELEC en tant que community manager, Intelcia comme conseillère technique puis enquêtrice chez Quality Center.

Elle a également été employée à la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du Sénégal (SAED) comme assistante communication, puis chez DawCom où elle était responsable commerciale.

Conductrice de train à la SETER

La jeune femme est aujourd’hui conductrice de train à la SETER, la Société d’exploitation du train express régional. Et son nouveau métier, elle n’y avait jamais pensé. Elle explique : « J’avoue qu’il y a à peine 2 ans, ce que je suis en train de faire et de vivre maintenant ne m’avait jamais traversé l’esprit. Juste pour en venir à la conclusion que rien n’est impossible dans la vie et que même les rêves dont on n’ose pas rêver peuvent nous tomber dessus et se réaliser un bon jour. »

Lire aussi :  Khady Ndiaye, sénégalaise, pilote de ligne aux USA

Amina fait partie des jeunes qui ont fait tout leur cursus scolaire et professionnel au Sénégal avant d’intégrer la SETER. Mais il faut dire que beaucoup d’autres ont choisi de quitter leurs emplois à l’étranger pour revenir travailler sur le TER. Amina fait aujourd’hui partie des 40% de femmes que composent la Société d’exploitation du TER.

Article précédentPremière femme noire à la tête de la police de New York
Article suivantFatoumata Fall, diplômée de maths à Harvard et sur la liste des 30 under 30 de Forbes