Une femme, jeune afro-allemande élue vice-présidente d’un parlement en Allemagne. C’est une première dans le pays. Elle s’appelle Aminata Touré et elle est d’origine malienne. Hélas, elle n’est pas sénégalaise malgré son nom qui rappelle fortement l’ancienne premier ministre Aminata Touré.

Aminata Touré, 1ere femme afro-allemande élue dans le pays

Aminata Touré est née en Allemagne, en 1992, de parents maliens qui avaient fuit leur pays après le coup d’Etat survenu au Mali 1 an plutôt. La jeune femme a fait tout son cursus scolaire en Allemagne jusqu’à intégrer l’université de Kiel. Elle y étudie les sciences politiques et le français. Elle a également fait un bref passage à Madrid dans le cadre de ses études universitaires. Elle a obtenu sa licence à l’université de Kiel en 2016.

Lire aussi :  Première femme noire à la tête de la police de New York

Les parlements allemands ne lui sont étrangers. En effet, Aminata Touré a déjà eu à travailler comme attachée parlementaire en Allemagne. C’est à la suite de son engagement en politique dans le parti Alliance 90 / Les verts qu’elle a eu l’occasion d’occuper un poste de parlementaire dans un parlement régional. Et c’est justement dans ce dernier qu’elle a été élue vice-présidente.

Militante de l’égalité homme-femme et d’une société ouverte

La jeune Aminata est une militante écologique. Elle milite également pour une société plus ouverte et égalitaire. Dans ses combats de tous les jours, elle accorde une place importante aux questions liées à l’immigration, l’égalité des sexes en politique et combat toute forme d’extrémisme, islamique comme d’extrême droite.

Lire aussi :  Première femme noire à la tête de la police de New York

Elle explique :

« Quand on regarde les chiffres, ce sont plus de 20% des personnes en Allemagne qui sont issues de l’immigration. Je pense que quelque chose comme ça doit aussi se retrouver dans la politique parce que sinon certaines réalités de la vie ne seront pas reflétées. »

Aminata Touré est élue pour un mandat de 3 ans à ce poste, ce qui veut dire qu’elle restera vice-présidente jusqu’en 2022 lors des prochaines élections.

Article précédent(Etude) : 90% des femmes préfèrent un homme qui gagne son argent
Article suivantAminata Touré : « La démocratie est la meilleure amie des femmes »