Né à Kinshasa, en République démocratique du Congo, Adama a étudié le design en France. À 22 ans, elle arrive à Dakar, au Sénégal, avec la surprise qu’il n’y ait pas de Fashion Week dans son pays. Fort de son expérience dans l’industrie de la mode à New York, Londres, Paris et Tokyo, Adama prend l’initiative — et le grand projet — d’organiser la Dakar Fashion Week.

Dakar Fashion Week et Black Fashion Week

Avec des objectifs clairs et dans le cadre de la directive de générer une visibilité mondiale sur le design de mode sénégalais, Adama commente : « Nous voulons nous améliorer chaque année, nous voulons aller plus haut, nous voulons être plus forts, nous voulons montrer au public sénégalais et au monde entier pourquoi nous avons la chance d’être montrés par les réseaux qui nous ont mis en ondes, de beaux designs africains et une belle créativité africaine. »

Lire aussi :  Amina Mansour Sène, conductrice du TER qui a transporté le Pr Macky SALL

En plus d’avoir lancé la Dakar Fashion Week, Adama Paris a également créé en 2010 la Black Fashion Week, qui était jouée dans différentes villes du monde. En 2014, elle lance la Fashion Africa Channel, qui est diffusée en Afrique, en Amérique et en Europe. 

Si l’on parle peu en Occident du design de mode dans les pays latins, on en dit moins sur ce qui se passe dans la mode dans les pays africains. Et lorsqu’il est commenté sur les grandes plateformes de l’industrie, le design de mode de tout un continent est mis dans le même sac.

Défense de la mode africaine

Selon Adama Paris, fondateur de la Dakar Fashion Week, la mode africaine ne peut être définie car « c’est la mode que les Africains veulent créer. L’Afrique est un continent plus vaste que l’Europe, pas un pays. » 

Avec la réduction au concept de « mode africaine », le créateur sénégalais indique également que ce que l’on attend de la mode africaine, ce sont les tissus cirés

Lire aussi :  Salimatou Baldé Diallo, la femme qui a supervisé l'atterrissage du 1er avion à l'AIBD

Mais ce qui est paradoxal, c’est que, selon Adama, ces tissus sont produits depuis 1846 en dehors du territoire africain. Ainsi, « la cire est un tissu qui nous est imposé par les Européens. Ce sont des tissus fabriqués en Europe et expédiés directement en Afrique. C’est une aberration dans laquelle, en outre, beaucoup d’argent est perdu. »                                                            

La Dakar Fashion Week se déroule depuis plusieurs années maintenant et s’est tenue cette année du 6 au 9 juin. Au cours de ses trois jours de défilés de mode, 8 créateurs de différents pays africains ont été présentés, tels que le Congo, le Niger, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Mozambique, le Ghana, le Kenya, le Maroc, entre autres.

Article précédent5 types de belles-filles populaires au Sénégal
Article suivantAicha Sarr Evans : du Sénégal à la Silicon Valley, la PDG de Zoox – Amazon impressionne